Archives de Tag: Séoul

La nekredebla vojaĝo – L’incroyable voyage de Dominique Monterrat

– – –

Okaze de la 102a Seula UK, nia kuraĝa samklubano DOMINIQUE MONTERRAT partoprenis en la Esperanta Karavano, kiu trapasis Eŭropon kaj Azion, per la fama transsiberia trajno, kun dekkvino da esperantistoj. Sed por rehejmeniri, li tute vole decidis vojaĝi sole. Jen la rakonto pri lia nekredebla kaj mirinda sperto (franclingve, enhavanta 4 partojn), kaj kelkaj fotoj.

– – –

(alklaku – cliquer)

 

Chapitre 1 – Arrivée à Moscou

– – –

Chapitre 2 – Récit Moscou Irkoust

– – –

Chapitre 3 – Récit Baïkal Vladivostok Séoul

– – –

Chap. 4 -Retour via Vladivostok Moscou Varsovie Berlin Paris

– – –

Six semaines de voyage en Asie.

J’ai choisi une formule longue et plutôt lente pour rejoindre cet été le 102ème Congrès International d’Espéranto à Séoul.

Prendre le Transsibérien et rejoindre la lointaine Vladivostok était un vieux rêve, réalisable peut être un jour… Et voici que des espérantistes russes ont organisé un voyage de deux semaines et demi à travers la Russie pour rejoindre Séoul : la Esperanta Karavano ! Très tentant non ?

Prendre l’avion pour Moscou ? Trop simple, j’ai choisi le train depuis Bourg en Bresse car, outre ma passion pour les chemins de fer, j’aime aussi voir les paysages des contrées traversées, sentir la mentalité et un peu du quotidien des gens en partageant un compartiment, un bout de wagon, et me plonger dans l’ambiance des gares, des grands et des petits départs…

Rentrer ensuite de Corée en avion ? Simple et rapide certes, mais pourquoi, puisqu’il y a une ligne de chemin de fer ? Bah certes, la Corée du nord ne se laisse pas facilement traverser par le train actuellement, et sachez que provisoirement, un Européen ne pouvait cet été transiter par voie terrestre par la Biélorussie.

De fait il m’a fallu tout de même prendre l’avion : Varsovie-Moscou aller et retour, Vladivostok-Séoul, aller et retour itou.

Mais tout le reste ce fut par le train, parfois par le bus en Corée ou au cœur de Moscou.

Je suis parti le 5 juillet et rentré le 15 août. J’ai tenu un journal de voyage, pour moi même déjà, pour ne pas oublier ces moments particuliers, ces paysages traversés et tous ces gens rencontrés. Je vous en donne ici les quatre chapitres, le dernier étant le plus fourni car j’avais, vous le verrez, plus de temps pour l’écrire.

C’est en Français mais j’espère trouver le moyen de traduire cela en Espéranto !

Car c’est bien grâce à l’Espéranto que j’ai vécu cette belle aventure.

Dominique Monterrat

– – –

Publicités

Des rencontres inoubliables !… — Neforgeseblaj renkontiĝoj !…

article Le Progres 19-08-2017 - Rencontres inoubliables(cliquer pour agrandir – alklaku por grandigi)

Rendez-vous à Séoul…

– – –

Rendez vous à Séoul
Cliquer pour agrandir – Alklaku por grandigi.

Kiu ?

Oazo, Marie-France, Mikru, Jeff, Tom, Nataŝa.

Kiam ?

Jaŭdo, la 27an de Julio 2017.

Kie ?

En la justa-komercaj butiko kaj kafejo, estrataj de Oazo,
ene de la Seula Urbodomo.

Kial  ?

Ĉar Esperanto ebligas kongresi, trafe vojaĝi, profunde interŝanĝi,
juste malkovri la mondon, ŝanĝi la vivon,

ktp, ktp …

– –

Emissions radio 91, 92, 93 — Radio-elsendoj 91, 92, 93

 

91. Dans notre grande série « l’Espéranto, langue internationale de l’amour » : aujourd’hui Serejo, Brésilien d’Allemagne…– 21/01/16

Serejo est venu en Allemagne pour ses études. Juste avant de retourner au Brésil, il a participé à une session de l’Académie des Sciences de Saint Marin (dont la langue de travail est l’Espéranto). Là, il a rencontré Teresa. On dit parfois que l’Espéranto est aussi une sorte d’agence matrimoniale… Deux ans plus tard Serejo épousait Teresa. Serejo était venu à Bourg en Bresse, dans le cadre d’un tour d’Europe pour promouvoir le Congrès Universel de Fortalesa au Brésil (2002). Pour Serejo, l’Espéranto est la clef pour rentrer dans le monde « linguistique », et pour voyager dans le monde

91. En nia fama serio « Esperanto, internacia lingvo de amo » :
hodiaŭ Serejo, Brazilio el Germanio…– 21/01/16

Serejo venis en Germanion por studi. Ĵus antaŭ reiro al Brazilo, li partoprenis sesion de la Akademio pri Sciencoj (San Marino), kies laborlingvo estas Esperanto. Tie li renkontis Teresan. Kelkfoje oni asertas, ke Esperanto estas ia geedza agentejo…Du jarojn poste, Serejo edziĝis al Teresa. Iam li venis en Bourg en Bresse, kadre de eŭropa turneo por disvolvi la brazilan UK-n en Fortalesa (2002). Por li, Esperanto estas ŝlosilo por eniri la lingvan mondon kaj vojaĝi tra la mondo.

 

92. Depuis le congrès de Lille, voyage sur 3 continents – Inge – Yves – Park – 04/02/16

Au congrès de Lille, notre envoyé spécial Jean-Louis Gayet a rencontré Inge (Aalen, Allemagne) et Yves (Ottawa, Canada) [interviews déjà diffusées sur notre site cet été], mais aussi Park (Séoul, Corée) président de la Jeunesse Espérantiste Coréenne. Park parle de l’organisation du 102ème Congrès Universel d’Espéranto, qui aura lieu à Séoul en 2017. Il se prépare à devenir guide touristique pour les congressistes. Park prévoie une physionomie du congrès quelque peu différente qu’à Lille, par le seul fait que les participants asiatiques seront beaucoup plus nombreux. Park « skype » à travers le monde entier avec de très nombreux amis espérantistes.

92. El la Kongreso de Lillo, vojaĝo en 3 kontinentojn – Inge – Yves – Park – 04/02/16

Dum la Kongreso en Lillo, nia aparta raportisto Jean-Louis Gayet renkontis Inge (el Aalen, Germanio) kaj Yves (el Otavo, Kanado) [intervjuoj jam elsenditaj ĉi tie dumsomere], kaj ankaŭ Park (el Seulo, Koreio), prezidanto de Korea Esperantista Junularo. Park parolas pri la organizado de la 102a UK, kiu okazos en Seulo en 2017. Li jam preparas sin fariĝi ĉiĉerono por la kongresanoj. Park antaŭvidas malsaman kongresan fizionomion ol en Lillo, pro tio, ke la aziaj partoprenontoj estos pli multaj. Park « skajpumas » tra la tuta mondo kun tre multaj esperantistaj geamikoj.

 

93. Jean-Yves Semper, de Bretagne – 15/02/16

(Emission entièrement en Français) – Jean-Yves refuse que Jean-Louis le qualifie de « vieil espérantiste » ^^ – JY et son épouse Marie-Yvonne ont découvert l’Espéranto, par une petite annonce dans la presse en 1989 – Obligés de travailler très tôt dans leur vie, ils n’ont pas pu faire d’études. Par le biais de l’Espéranto, ils espéraient pouvoir combler le manque qu’ils ressentaient à ce sujet. Il essaient un cours, sans engagement, à Saint-Nazaire… – Plus tard, ils fondent un nouveau club d’Espéranto dans la petite ville d’Herbignac. – JY correspond depuis 25 ans avec Irena, une espérantiste lituanienne – JY amènera son fils de 11 ans à la pêche aux moules, il lui apprendra qu’on peut… manger des « bêtes de la mer »…

93. Jean-Yves Semper, el Bretanio – 15/02/16

(elsendo sen traduko, tute en la franca) – Jean-Yves rifuzas, ke Jean-Louis taksas lin kiel « maljunan esperantiston » ^^ – JY kaj lia edzino Marie-Yvonne Esperanton malkovris pere de ĵurnala avizeto en 1989. Ĉar ili devis tre frue labori en siaj vivoj, ili ne povis studi. Pere de esperanto, ili espere volis plenigi la mankon pri tio sentitan…- Ili provas kurson, sen devigo, en Saint-Nazaire … Poste, ili fondas novan esperantan klubon en la urbeto Herbignac. – JY korespondadas de 25 jaroj kun Irena, litova esperantistino. – Li kondukos sian dekunuaĝan filon por fiŝkapti mitulojn, kaj instruos al li, ke oni povas manĝi «marbestojn»…

 

Que voulons-nous ? La paix et l’Espéranto ! Kion ni volas? Pacon kaj Esperanton!

(Cliquer pour agrandir)

(Klaku)

Minmin ĵus alvenis ! Minmin est arrivée !

Minmim

Minmin ĵus alvenis ! Bonvenon !

Nia amikino Minmin, kiu faras longan restadon en Eŭropo, atingis Bourg en Bresse pasintan dimanĉon. Ŝi restos kun ni ĝis la UK (fine de julio), kaj helpos nin pri disvastigo de E° (kursoj, renkontoj, animado pri E° en Buellas, gvidado de la staĝo pri alternativaĵoj).

Se vi bezonus kontakti ŝin por plibone konatiĝi kun ŝi, aŭ prezenti al ŝi lokan vizitindaĵon, aŭ eĉ inviti ŝin por tag-vesper-manĝi, jen ŝia retadreso : xianminhk(ĉe)naver(punkto)com

Sur la foto kunligita, ŝi parolas telefone en seŭla trajno kun sia komplica amikino Ana Sonĝanta (januare 2015)

 

Minmin est arrivée ! Bienvenue !

Notre amie Minmin, qui fait un long séjour en Europe, a atteint Bourg en Bresse dimanche dernier. Elle restera chez nous jusqu’au Congrès Universel (fin juillet) et nous aidera à développer l’E° (par des cours, des rencontres, l’animation d’E° à l’école de Buellas, l’encadrement du stage des alternatives).

Si vous avez besoin de la contacter pour faire plus ample connaissance, ou pour lui présenter une curiosité locale, ou même pour l’inviter à manger, voici son adresse internet : xianminhk(chez)naver(point)com

Sur la photo ci-jointe, elle communique par téléphone dans un train de Séoul avec sa complice Ana Sonĝanta (janvier 2015).

Purs moments de bonheur !…

Nous venons d’ajouter (dans la barre latérale droite du site) trois vidéos :

– « Stage Espéranto (hiver 2014) de nos partenaires
et amis des écoles libérées de Corée »
– « Un soir, dans un café, à Séoul, Jean-Louis à la guitare… »
– « S-ro An ludas korean muzikon kun bela voĉo. »

Dankegon al Junĉjo por la tri filmetoj, videblaj dekstre kaj sube!

Ces trois vidéos, mieux que de longs discours, nous permettent de saisir l’esprit de l’Espéranto, langue équitable, qui ne demande à personne de renoncer à son identité régionale et nationale. Bien au contraire, comme dans un spiritueux l’alcool exalte le fruit, la lingvo internacia nous permet de mettre en valeur le meilleur de nos traditions.

Respectés dans notre identité, et respectueux de celles des autres, nous pouvons alors grâce à l’Espéranto, partager réellement, et atteindre à l’universalité. Parce que chacun a fait l’effort d’effectuer la moitié du chemin vers l’autre, L’Espéranto nous permet d’accéder à un degré et à une intensité de communication que certainement aucune autre langue ne peut permettre.