Archives de Tag: UK

– – – – – – – 2017a Somera Ĝemela Staĝo – – – – – – 15 francoj en nian korean vilaĝon ! – – –

– – –

Eté 2017 :

15 Français dans notre village coréen !

– – –

2017a somera gxemela stagxo 1– – –

Legu kaj vidu, ĉe la blogo « Sonĝanta Vivo »

 

Lire et regarder, sur le blog « Sonĝanta Vivo »

 

2017a somera gxemela stagxo 2

– – –

Publicités

Ĝemela Staĝo 2017 !

– –

Karaj ĝemelaj klubanoj,

Nun estas tempo por finprepari vin vojaĝi al Koreio.
Jam venontan mardon kelkaj vojaĝontoj el Liono kaj Grenoblo ekos trajni al Koreio per transsiberia trajno. Bonvenon !

Nuntempe Koreio serioze aktiviĝas ne nur por la UK, sed ankaŭ por ILEI kaj SAT.

Ankaŭ nia Ĝemela Staĝo estas preta por bonvenigi vin.
Memorindas nia unua ĝemela paŝo, okazinta en 2015, antaŭ la UK en Lillo.
Ĉifoje la temo de la staĝo daŭre aktualiĝos :

« Vojoj al daŭripova mondo »

 – – –
Jen, estas programo, kiun LLG-Koreio delonge preparas.

Vi renkontos kamparan vivon de urbo-devenuloj.

Vi gustumos iliajn alternativajn vivmanierojn kun iliaj produktaĵoj.

Vi ĵetos multajn demandojn pri iliaj vivoj.

Vi spertos, kio estas Alternativa Lernejo en Koreio.

Vi komparos ambaŭlandajn sistemojn de BIO-kooperativa vendado.

Daŭru nia ĝemela paŝo !

Ĝis baldaŭ en Koreio!

Ana Sonĝanta

Gxemela Stagxo 2017001

Alklaku por grandigi

— –Gxemela Stagxo 2017002bAlklaku por grandigi

 

« Espéranto ou tard » – Bien reçu, Morice ! Merci !

 

Inspir Morice Bébin(cliquerklaku)

L’album « mythique » de Morice en Esperanto (2001 – extraits) –

En concert à Paris au « Vingtième théâtre »

le 26 octobre 2015 – L’affiche

 

Morice Bénin, à qui nous avions demandé l’autorisation de publier la chanson qu’il a créée à l’occasion du 100ème Congrès Universel, nous écrit :

 

« Bonjour,
Vous trouverez en PJ texte et chanson audio « Espéranto ou tard ».
Confirmez-moi sa bonne réception.
Belle vie à vous,
Morice « 

 

Merci Morice ! Bien reçu !
Outre l’article paru ici suite à l’enregistrement par Jean-Louis GAYET lors du congrès, nous publions ci-après ton texte à propos de l’Espéranto, les paroles de la chanson, et ton enregistrement.
Belle vie aussi au « chanteur libre » !

 

 

L’Espéranto ?  Ça existe encore ?
 

Il y a plus d’un siècle, naissait un rêve : une langue-passerelle pour une myriade d’hommes différents et solidaires à travers le monde :

minoritaires mais farouchement fraternels.

Cette langue ne serait au service d’aucun nationalisme, d’aucun schisme, d’aucun négoce, d’aucune servitude idéologique, bref d’aucun dessein politiquement correct…

Aujourd’hui, elle creuse encore son sillon improbable dans un monde devenu hostile, compétitif, où l’Anglais règne en maître absolu…

Au départ, ce qui m’attirait dans cette langue, c’est l’effort commun que demande son apprentissage : Démocratie initiale où aucun pouvoir n’est en jeu. Il s’agit juste d’adhérer à une certaine citoyenneté planétaire véhiculée, en résonance avec cette phrase fondatrice d’André Gide :

« Le monde ne sera sauvé que par les insoumis,
ils sont ces insoumis le sel de la terre… ».

Il y a maintenant une quinzaine d’années, j’ai entrepris de la chanter, même si je ne la pratique pas (pas encore)… tentant juste d’apporter ma p’tite pierre dans l’édifice de ce rêve têtu et nécessaire…

Morice Benin.

 

 

Espéranto ou tard
 
 Ils ne sont qu’une poignée
Leur ferveur est intacte
 Ils veulent changer le monde
 Le monde reste de marbre 
 Car depuis plus d’un siècle 
Une quête les tient debout 
 Quelques hommes sur terre
  Font un rêve un peu fou : 
 
Refrain :
Espèrent en toi, espèrent en moi, espèrent en tout 
Espéranto ou tard… l’amour
 
De tous les coins du monde
Ils viennent se parler
Echanger, confronter
Leurs idées bigarrées
Comprendre l’étranger
C’est le changer en frère
Car ce qui nous sépare
 C’est juste une frontière
 
Au refrain
 
Je veux dédier ce chant
Aux premiers-utopistes
A ces jeunes ardents
Croyant à l’impossible
Ce rêve tant dénigré
Par des médias serviles
Creuse une fraternité
D’insoumis, d’indociles
 
Au refrain
 
Texte : Morice Benin

inspiré d’un texte de Gilbert Stammbach
Musique : Morice Benin, juillet 2015.

 

La 100a UK – Micro-trottoir : Noémie – Pascale – Dada – Monique – Indu (el Nepalo) – Kenzo

 

Noémie de Loos, Professeur des Ecoles

« L’Espéranto, mon père m’avait expliqué ce que c’était, quand j’étais petite, parce que lui trouvait que c’était joli, humainement parlant. »


 

Pascale, Dada, Monique + Indu (el Nepalo)

« L’Espéranto, c’est connaître directement par les gens du pays ce qui arrive dans leur pays, sans filtre. »

 

 

Kenzo, en trotinette…, de Lille

« Saluton, ouais, c’est ça ! Bonjour ! »

 

 

La 100a UK – Intervjuo de Marcel Redoulez, organisateur de la Nacia Vespero

Marcel Redoulez Nacia Vespero

Marcel, en pleine réopétition, juste avant la Nacia Vespero.

 » C’est cette langue qui m’a fait grandir, qui m’a fait sortir du quartier ouvrier où j’étais et qui m’a fait découvrir le monde. »  (Marcel Redoulez)


La 100a UK – Intervjuo de Anjo Amika + « Se kanto » (a capella)

 

anio

 

« Mi decidis ke neniu povas haltigi min kanti en Esperanto. » (Anjo Amika)

 

Anjo, interviewée par Jean-louis, pour l’occasion assisté d’Eliane, nous parle de sa vie de chanteuse, et nous fait l’honneur, malgré des conditions acoustiques difficiles, de nous chanter a capella « Se Kanto », l’adaptation en Espéranto du fameux chant occitan.

 

Bonus1. Radio Varsovio Vento, pri Anjo Amika

       (intervjuoj, kanzonoj, ktp)

Bonus2. Fejsbuko – Anjo Amika

Bonus3. Ipernity – Ĉiam bonvenon ĉe Anjo!

 

La 100a UK – Micro-trottoir : Didier Janot – Henri – Inge – Jacques

 

Didier Janot

 » J’ai senti une impulsion nouvelle de l’Espéranto ces dernières années.  »

 » Zamenhof a inventé à la fin du 19ème siècle une langue adaptée au 21ème siècle.  »

 

 

Henri, 78 ans, Lille

 

 

Inge, el Aalen (Germanio)

 

 

Jacques de Lille