Archives de Tag: 2015

Emissions radio : le bilan de l’année 2015

89. AG – Le bilan 2015 – 24/12/15

Avant l’assemblée générale du club d’Espéranto de Bourg en Bresse, le président Michel Fontaine revient avec Jean-Jouis Gayet sur l’année 2015. Marche des femmes, stage international à Bourg, 100ème Congrès Universel à Lille, Concert pour le Népal : autant d’événements qui ont marqué cette année extraordinaire pour le club. Michel met en perspective le lien entre le local et l’international, et aussi le lien entre l’Espéranto et les alternatives. Des projets pour 2016… Peut-être bien un accueil de familles chinoises à Bourg cet été… Organisation d’un voyage commun à Nitra (Slovaquie) pour le Congrès Universel 2016 ?…

 

89. ĜA – La 2015a bilanco – 24/12/15

Antaŭ la Ĝenerala Asembleo de la asocio « E°Bourg en Bresse », la prezidanto Michel Fontaine rigardas kun Jean-Louis la jaron 2015. Internacia Marŝo de Virinoj, internacia staĝo en Bourg, 100a Universala Kongreso en Lillo, Koncerto solidara al Nepalo : ĉiuj eventoj montris eksterordinaran jaron por nia klubo. Michel substrekas la ligon inter lokaj kaj internaciaj aferoj kaj inter esperanto kaj alternativaj vivmanieroj. Kiuj projektoj por 2016 ?… Eble ni akceptos kelkajn ĉinajn familianojn dum la somero, eble ni kune vojaĝos al Nitro (Slovakio) por ĉeesti la 2016an Universalan Kongreson…

 

Publicités

Alternativa lernejo – Ecole alternative

Instituteur école de Drom - Instruisto en la lernejo de la vilaĝo Drom(Klaku por grandigi la foton)  – – (Cliquez pour agrandir)

Antaŭ kalkaj tagoj, Mikru kaj mi vizitis la lernejon en la vilaĝeto Drom, kie akceptis nin juna instruisto Sylvain Turpin. Kial ? Ĉar pere de iu vilaĝano, Mikru informiĝis, ke tie estas iomete speciala lernejo. Fakte, la lernejo estas « ununivela » : de 6jaraĝo ĝis 11, la lernantoj vizitas la saman klasĉambron. Plie, la instruisto Sylvain praktikas alternativajn metodojn, laŭ la principoj de Célestin Freinet (resume, aktivaj, kunlaboraj kaj eksperimentaj metodoj). Ĉi tiu fama franca pedagogo (1896-1966) ankaŭ instruis esperanton en sia klaso, kaj pratikis lernejajn internaciajn korespondojn.

Dekvino da infanoj ĝuas tian etoson. Mikru kaj mi observis, ke la klasĉambro similas al vasta laborejo. Infanoj mem, vilaĝanoj, familianoj prezentas raportojn pri sia vivo, ene aŭ ekstere de la klasĉambro.

Infanoj praktikas ĝardenon, kaj aliĝis al la movado ‘Eco-Ecole’, kiu zorgas eduki ilin pri ekologiaj vivmanieroj. Ĉiusemajne, aŭ kiam necesas, ili kunvenas por demokratie starigi decidojn.

Kiel esperantistoj, ni intervenos en tiu lernejo tuj post la paskaj ferioj. (Nuntempe E°Bourg intervenas en la lernejo Charles Jarrin por 7 gelernantoj : Souhayl, Widad, Nawal, Assia, Samuel, Yanis, kaj Sakina).

Il y a quelques jours, Mikru et moi avons visité l’école du petit village de Drom, où nous avons été reçus par un jeune instituteur, Sylvain Turpin. Pourquoi ? Parce que par l’intermédiaire d’un habitant du village, Mikru avait appris qu’il s’y trouve une école un peu particulière. De fait l’école est une « classe unique » : de 6 à 11 ans les élèves fréquentent la même classe. En outre, Sylvain, l’instituteur pratique des méthodes alternatives, inspirées de Célestin Freinet (en résumé, il s’agit de méthodes actives, collaboratives, et expérimentales). Ce grand pédagogue français (1896-1966) enseigna aussi l’espéranto dans sa classe, et pratiqua la correspondance scolaire internationale.

Une quinzaine d’enfants jouissent d’une telle atmosphère. Mikru et moi avons observé que la classe ressemble à un vaste chantier. Les enfants même, des villageois, des parents, présentent des exposés sur leur vie, dans ou hors de la classe.

Ils pratiquent le jardinage, et ont adhéré au mouvement « Eco Ecole », qui participe à leur éducation vers des manières de vie écologiques. Chaque semaine, ou quand c’est nécessaire, ils se réunissent démocratiquement pour prendre des décisions.

En tant qu’espérantistes, nous interviendrons dans cette école aussitôt après les vacances de Pâques.

(Actuellement, E°Bourg intervient à l’école Charles Jarrin auprès de 7 élèves : Souhayl, Widad, Nawal, Assia, Samuel, Yanis, et Sakina.)

Michel Fontaine

 

 

« Espéranto ou tard » – Bien reçu, Morice ! Merci !

 

Inspir Morice Bébin(cliquerklaku)

L’album « mythique » de Morice en Esperanto (2001 – extraits) –

En concert à Paris au « Vingtième théâtre »

le 26 octobre 2015 – L’affiche

 

Morice Bénin, à qui nous avions demandé l’autorisation de publier la chanson qu’il a créée à l’occasion du 100ème Congrès Universel, nous écrit :

 

« Bonjour,
Vous trouverez en PJ texte et chanson audio « Espéranto ou tard ».
Confirmez-moi sa bonne réception.
Belle vie à vous,
Morice « 

 

Merci Morice ! Bien reçu !
Outre l’article paru ici suite à l’enregistrement par Jean-Louis GAYET lors du congrès, nous publions ci-après ton texte à propos de l’Espéranto, les paroles de la chanson, et ton enregistrement.
Belle vie aussi au « chanteur libre » !

 

 

L’Espéranto ?  Ça existe encore ?
 

Il y a plus d’un siècle, naissait un rêve : une langue-passerelle pour une myriade d’hommes différents et solidaires à travers le monde :

minoritaires mais farouchement fraternels.

Cette langue ne serait au service d’aucun nationalisme, d’aucun schisme, d’aucun négoce, d’aucune servitude idéologique, bref d’aucun dessein politiquement correct…

Aujourd’hui, elle creuse encore son sillon improbable dans un monde devenu hostile, compétitif, où l’Anglais règne en maître absolu…

Au départ, ce qui m’attirait dans cette langue, c’est l’effort commun que demande son apprentissage : Démocratie initiale où aucun pouvoir n’est en jeu. Il s’agit juste d’adhérer à une certaine citoyenneté planétaire véhiculée, en résonance avec cette phrase fondatrice d’André Gide :

« Le monde ne sera sauvé que par les insoumis,
ils sont ces insoumis le sel de la terre… ».

Il y a maintenant une quinzaine d’années, j’ai entrepris de la chanter, même si je ne la pratique pas (pas encore)… tentant juste d’apporter ma p’tite pierre dans l’édifice de ce rêve têtu et nécessaire…

Morice Benin.

 

 

Espéranto ou tard
 
 Ils ne sont qu’une poignée
Leur ferveur est intacte
 Ils veulent changer le monde
 Le monde reste de marbre 
 Car depuis plus d’un siècle 
Une quête les tient debout 
 Quelques hommes sur terre
  Font un rêve un peu fou : 
 
Refrain :
Espèrent en toi, espèrent en moi, espèrent en tout 
Espéranto ou tard… l’amour
 
De tous les coins du monde
Ils viennent se parler
Echanger, confronter
Leurs idées bigarrées
Comprendre l’étranger
C’est le changer en frère
Car ce qui nous sépare
 C’est juste une frontière
 
Au refrain
 
Je veux dédier ce chant
Aux premiers-utopistes
A ces jeunes ardents
Croyant à l’impossible
Ce rêve tant dénigré
Par des médias serviles
Creuse une fraternité
D’insoumis, d’indociles
 
Au refrain
 
Texte : Morice Benin

inspiré d’un texte de Gilbert Stammbach
Musique : Morice Benin, juillet 2015.

 

La 100a UK – Micro-trottoir : Noémie – Pascale – Dada – Monique – Indu (el Nepalo) – Kenzo

 

Noémie de Loos, Professeur des Ecoles

« L’Espéranto, mon père m’avait expliqué ce que c’était, quand j’étais petite, parce que lui trouvait que c’était joli, humainement parlant. »


 

Pascale, Dada, Monique + Indu (el Nepalo)

« L’Espéranto, c’est connaître directement par les gens du pays ce qui arrive dans leur pays, sans filtre. »

 

 

Kenzo, en trotinette…, de Lille

« Saluton, ouais, c’est ça ! Bonjour ! »

 

 

La 100a UK – Intervjuo de Marcel Redoulez, organisateur de la Nacia Vespero

Marcel Redoulez Nacia Vespero

Marcel, en pleine réopétition, juste avant la Nacia Vespero.

 » C’est cette langue qui m’a fait grandir, qui m’a fait sortir du quartier ouvrier où j’étais et qui m’a fait découvrir le monde. »  (Marcel Redoulez)


La 100a UK – Intervjuo de Anjo Amika + « Se kanto » (a capella)

 

anio

 

« Mi decidis ke neniu povas haltigi min kanti en Esperanto. » (Anjo Amika)

 

Anjo, interviewée par Jean-louis, pour l’occasion assisté d’Eliane, nous parle de sa vie de chanteuse, et nous fait l’honneur, malgré des conditions acoustiques difficiles, de nous chanter a capella « Se Kanto », l’adaptation en Espéranto du fameux chant occitan.

 

Bonus1. Radio Varsovio Vento, pri Anjo Amika

       (intervjuoj, kanzonoj, ktp)

Bonus2. Fejsbuko – Anjo Amika

Bonus3. Ipernity – Ĉiam bonvenon ĉe Anjo!

 

La 100a UK – Micro-trottoir : Didier Janot – Henri – Inge – Jacques

 

Didier Janot

 » J’ai senti une impulsion nouvelle de l’Espéranto ces dernières années.  »

 » Zamenhof a inventé à la fin du 19ème siècle une langue adaptée au 21ème siècle.  »

 

 

Henri, 78 ans, Lille

 

 

Inge, el Aalen (Germanio)

 

 

Jacques de Lille