Emission radio – Maram-al-Masri : l’Espéranto et moi.

Maram-Al-Masri(C) Photo SIPA

95. Maram-al-Masri et l’Espéranto – 28/03/16

Depuis la manifestation « Le Printemps des poètes », Jean-Louis Gayet interviewe la grande poétesse syrienne Maram-al-Masri, dont les poèmes ont été traduits en 16 langues, dont l’Espéranto.

« Il n’y a pas pire que les frontières de langues. Tu peux déplacer les frontières de pierres ou de barbelés, mais tu ne peux jamais emprunter une langue si tu ne la connais pas. »

«J’ai envie d’avoir des milliers de langues qui sortent de moi, pour pouvoir parler à chaque personne avec sa langue. C’est ce que proposait l’Espéranto.»

95. Maram-al-Masri et l’Espéranto – 28/03/16

(elsendo sen traduko, tute en la franca) – Dum  « Le Printemps des Poètes – La Printempo de Poetoj », Jean-Louis Gayet intervjuas la potencan sirian poetinon Maram al-Masri, kies  poemoj estis tradukitaj en 16 lingvoj, inkluzive Esperanto.

« Nenio estas pli malbona ol la lingvaj limoj. Vi povas puŝi la stonajn aŭ la pikdratajn limojn, sed vi ne povas uzi lingvon se vi ne konas ĝin. »

« Mi ŝatus uzi multe da lingvoj kiuj elfluus de mi por kapabli paroli al ĉiu homo per ties lingvo. Estis la celo de Esperanto ».


– – –Elle va nue, la liberté

        (legu esperante)

– – –

Elle va nue, la liberté

sur les montagnes de Syrie

dans les camps de réfugiés.

Ses pieds s’enfoncent dans la boue

et ses mains gercent de froid et de souffrance.

Mais elle avance.

– – –

Elle passe avec

ses enfants accrochés à ses bras.

Ils tombent sur son chemin.

Elle pleure

mais elle avance.

On brise ses pieds

mais elle avance.

On coupe sa gorge

mais elle continue à chanter.

Maram al-Masri,

Elle va nue la liberté,

Editions Bruno Doucey, 2013

(le livre chez Babelio : cliquer l’image

la libro ĉe Babelio : klaku la bildon)

Elle va nue

Publicités

Une réponse à “Emission radio – Maram-al-Masri : l’Espéranto et moi.

  1. Merci pour ce beau moment et merci par avance, si vous le pouvez, de venir soutenir ce soir, jeudi 7 avril à 19 h, le théâtre Artphonème (9, rue Lazare Carnot, 01000 Bourg-en-bresse), organisateur, avec voix mêlées, du Printemps des Poètes à Bourg-en-Bresse. Bien à vous. Réjane Niogret.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s