Emission radio – Quand patoisans et espérantistes se rencontrent

 

81. Quand patoisans et espérantistes se rencontrent… – 03/09/15

Notre « pari » : il y a un lien entre l’Espéranto et le patois : nous sommes au minimum complémentaires, sinon plus ! – La grand-mère de Jean-Louis disait : « J’ai appris le patois parce que c’était la langue de la famille. J’ai appris le Français par obligation. J’ai appris l’Espéranto par choix.» – Nos racines, voilà ce qui est au coeur du patois, et voilà ce qui est totalement respecté par l’Espéranto. « Ma force, pour partir, c’est que je sens que j’ai des racines, et que je peux toujours revenir quelque part… ». Le patois et l’Espéranto sont des langues de résistance (au tout fait, au général, à l’uniformité).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s