« Espéranto ou tard » – Bien reçu, Morice ! Merci !

 

Inspir Morice Bébin(cliquerklaku)

L’album « mythique » de Morice en Esperanto (2001 – extraits) –

En concert à Paris au « Vingtième théâtre »

le 26 octobre 2015 – L’affiche

 

Morice Bénin, à qui nous avions demandé l’autorisation de publier la chanson qu’il a créée à l’occasion du 100ème Congrès Universel, nous écrit :

 

« Bonjour,
Vous trouverez en PJ texte et chanson audio « Espéranto ou tard ».
Confirmez-moi sa bonne réception.
Belle vie à vous,
Morice « 

 

Merci Morice ! Bien reçu !
Outre l’article paru ici suite à l’enregistrement par Jean-Louis GAYET lors du congrès, nous publions ci-après ton texte à propos de l’Espéranto, les paroles de la chanson, et ton enregistrement.
Belle vie aussi au « chanteur libre » !

 

 

L’Espéranto ?  Ça existe encore ?
 

Il y a plus d’un siècle, naissait un rêve : une langue-passerelle pour une myriade d’hommes différents et solidaires à travers le monde :

minoritaires mais farouchement fraternels.

Cette langue ne serait au service d’aucun nationalisme, d’aucun schisme, d’aucun négoce, d’aucune servitude idéologique, bref d’aucun dessein politiquement correct…

Aujourd’hui, elle creuse encore son sillon improbable dans un monde devenu hostile, compétitif, où l’Anglais règne en maître absolu…

Au départ, ce qui m’attirait dans cette langue, c’est l’effort commun que demande son apprentissage : Démocratie initiale où aucun pouvoir n’est en jeu. Il s’agit juste d’adhérer à une certaine citoyenneté planétaire véhiculée, en résonance avec cette phrase fondatrice d’André Gide :

« Le monde ne sera sauvé que par les insoumis,
ils sont ces insoumis le sel de la terre… ».

Il y a maintenant une quinzaine d’années, j’ai entrepris de la chanter, même si je ne la pratique pas (pas encore)… tentant juste d’apporter ma p’tite pierre dans l’édifice de ce rêve têtu et nécessaire…

Morice Benin.

 

 

Espéranto ou tard
 
 Ils ne sont qu’une poignée
Leur ferveur est intacte
 Ils veulent changer le monde
 Le monde reste de marbre 
 Car depuis plus d’un siècle 
Une quête les tient debout 
 Quelques hommes sur terre
  Font un rêve un peu fou : 
 
Refrain :
Espèrent en toi, espèrent en moi, espèrent en tout 
Espéranto ou tard… l’amour
 
De tous les coins du monde
Ils viennent se parler
Echanger, confronter
Leurs idées bigarrées
Comprendre l’étranger
C’est le changer en frère
Car ce qui nous sépare
 C’est juste une frontière
 
Au refrain
 
Je veux dédier ce chant
Aux premiers-utopistes
A ces jeunes ardents
Croyant à l’impossible
Ce rêve tant dénigré
Par des médias serviles
Creuse une fraternité
D’insoumis, d’indociles
 
Au refrain
 
Texte : Morice Benin

inspiré d’un texte de Gilbert Stammbach
Musique : Morice Benin, juillet 2015.

 

Publicités

Une réponse à “« Espéranto ou tard » – Bien reçu, Morice ! Merci !

  1. Quel magnifique panorama avons nous sur ce site sur les diverses facettes de nos artistes et de nous tous insoumis à la culture dominante ! avec cerise sur le gâteau cette belle chanson de Maurice Benin ! Bravo et merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s